François CHAMOIN – Formateur-consultant en finances publiques

François Chamoin

La rédaction ACP Formation : Quelle est la valeur ajoutée du contrôle de gestion dans le processus décisionnel ?

François Chamoin : Dans ce contexte, la valeur ajoutée du contrôle de gestion dans ce processus est la recherche de l’amélioration de la performance de l’entité en fonction des objectifs, impliquant :

  • la meilleure utilisation possible des ressources ;
  • la recherche de cohérence entre les plans d’action opérationnels à court terme et la stratégie de l’entité définie à moyen terme ;
  • la définition des niveaux de responsabilité des différents décisionnels.

La rédaction ACP Formation : quel est le rôle clé du contrôle de gestion dans le cadre du processus budgétaire ?

François Chamoin : Le budget étant la résultante de produits et/ou charges prévisionnels pour une organisation, un service ou un projet donné, dans le cadre d’une période déterminée ; il traduit financièrement les décisions de gestion et les plans d’action à court terme de l’entité.

La finalité du processus budgétaire n’est pas seulement de disposer d’un outil de pilotage au travers de prévisions plus ou moins fiables mais réside également dans la capacité à :

  • rapprocher la performance réelle avec les prévisions établies ;
  • aider à la prise de décision et à la mise en place d’actions correctives si nécessité,
  • communiquer, diffuser l’information financière de manière pertinente afin de stimuler la structure.

La rédaction ACP Formation : quels sont les éléments clés travaillés par la fonction « contrôleur de gestion » comme aide à la prise de décision ?

François Chamoin : Outre, la validation du plan chiffré à court terme (budget) en fonctions des éléments d’un développement à moyen terme de l’entreprise (business plan), quelques principaux critères dans le cadre d’un processus décisionnels peuvent être présentés comme suit :

  • la rapidité : pour une mise en place d’actions correctives rapide en adéquation avec les besoins de la structure ;
  • la pertinence par le choix d’outils appropriés (budgets flexibles, réactualisé…) afin de dégager les conclusions appropriées ;
  • la focalisation et la priorisation sur les points essentiels ;
  • le caractère explicatif des éléments décisionnels.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.