Les achats d’énergie : des enjeux économiques forts

L’achat d’énergie est en train de devenir une activité à part entière dans les organisations

En effet, le prix de l’énergie augmente régulièrement depuis plusieurs années et surtout la consommation croît plus vite que la capacité à produire. L’énergie est donc devenue un bien valorisable avec des enjeux économiques de plus en plus forts. Pour exemple le prix du KWh dans un datacenter informatique coûte 2 fois plus cher en exploitation qu’en investissement.

Depuis le 1er juillet 2007 tous les utilisateurs sont libres de choisir leur fournisseur d’électricité ou de gaz. Le marché est dérégulé mais conserve des règles de protection contre la hausse liée à l’évolution des marchés avec le maintien de tarifs réglementés d’EDF pour l’électricité (tarifs jaunes et verts). Ces tarifs vont disparaitre fin 2015 et il faudra être prêt pour savoir répondre aux nouvelles règles d’achat qui s’imposeront de fait.

Si les producteurs d’energie maîtrisent les processus d’achat, ce n’est pas le cas de la part des organisations privées et publiques. Savoir acheter de l’énergie dans les meilleures conditions économiques devient alors un enjeu stratégique pour le consommateur professionnel.

Les paramètres à prendre en compte pour acheter de l’énergie dans les meilleures conditions

Le marché est ouvert. Les fournisseurs sont concurrents mais les réseaux de transport et de distribution demeurent des monopoles. Il s’agit là de la garantie offerte au consommateur de toujours disposer de l’énergie dont il a besoin et ce quel que soit son fournisseur. La CRE (commission de régulation de l’énergie) est garante de l’indépendance des acteurs.

L’acheteur est alors face aux seuls fournisseurs d’énergie sans avoir à se préoccuper de l’acheminement de celle-ci et devra négocier avec ceux-ci pour obtenir les meilleures conditions de fourniture par rapport à son contexte.

Sans rentrer dans des schémas complexes, il y a au minimum 3 paramètres à maîtriser pour réussir une procédure d’achat :

  1. connaître ses consommations précises et ce pour chaque poste avec la pose de compteurs électroniques et/ou à partir des points fournis gratuitement par ERDF
  2. savoir anticiper et maitriser ses pointes de consommations qui sont des sources de pénalisation fortes auprès des fournisseurs d’énergie en cas de dépassement
  3. dans la mesure du possible adapter ses consommations en fonction des périodes thermo sensibles.

Les collectivités et l’administration centrale doivent ensuite disposer des bons outils pour acheter de l’énergie dans les meilleures conditions. Deux montages contractuels s’avèrent adaptés à ce type d’achats spécifiques, à savoir l’accord-cadre ou le marché à bon de commande. Ils offrent à l’acheteur une bonne réactivité.

Pour plus de détail sur ce sujet, nous vous invitons à suivre notre formation sur « L’achat public d’énergie (électricité et gaz) », réalisable également en intra-entreprises pour un coût pédagogique net de 1 350 €/jour pour un groupe de 15 personnes maximum (prix valable jusqu’au 20 juin 2012).

Pour tous renseignements, vous pouvez contacter Tarik Benbrahim ou Clémence Demeure au 01.53.94.74.96.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.