Bénédicte FERRARI – Coordinatrice des achats au sein de la CNAMTS

Bénédicte FERRARIRédaction d’ACP Formation : Être nouvellement acheteur de nos jours requiert des méthodes pour agir. Quelles sont les règles de base du métier ?

Le métier d’acheteur public a énormément évolué sur les cinq dernières années. Désormais, l’acheteur public n’est plus seulement un expert de la commande publique, ce qu’il doit rester, mais aussi un bon connaisseur du marché au sens économique. Il doit aussi posséder une boîte à outils bien fournie qui comporte analyse fonctionnelle du besoin, analyse de la valeur, conduite de projet, animation de réunion, techniques de négociation incluant l’analyse transactionnelle, la programmation neurolinguistique, le décryptage du langage non verbal. Il y a véritablement un transfert de méthodes des acheteurs privés vers les acheteurs publics. Lors du mouvement précédent les acheteurs privés avaient adopté les règles de rigueur et de transparence des procédures formalisées. C’est un juste mouvement de balancier

Rédaction d’ACP Formation : Comment atteindre sa performance et valoriser son travail ?

La fonction achat commence à être reconnue comme l’un des composants de l’efficience des politiques publiques. C’est un des leviers de la RGPP et de la relance de l’économie par le poids que représente la commande publique dans le PIB.

Les acheteurs doivent poursuivre la professionnalisation de leur fonction en élargissant le champ de leurs connaissances et en orientant les procédures pour optimiser la performance achat. Ils doivent se positionner en pilotes du processus achat pour optimiser les dépenses et augmenter la satisfaction de leurs clients internes. En orientant les prescripteurs vers la procédure la plus adaptée à leur besoin et en les accompagnant de l’expression du besoin au choix des offres, ils font la démonstration quotidienne de leur valeur ajoutée. Le binôme prescripteur acheteur constitue l’équation gagnante de l’achat.

Rédaction d’ACP Formation : quels sont, à votre avis, les écueils ou obstacles à anticiper ?

Il faut savoir communiquer, accompagner les fonctions métiers de nos organismes car faire remonter la fonction achat au cœur de la politique générale de nos organisations constitue un défi et une révolution culturelle. Tous les acteurs du processus doivent être entraînés sur le chemin de la professionnalisation de la fonction. Les responsables de la fonction achat doivent faire s’élever leur fonction sur l’échelle de maturité pour passer d’un stade passif de traitement administratif des procédures à un stade de définition de leur fonction en terme de processus. Il faut convaincre et remiser les habitudes. Le droit des marchés est un droit économique qui évolue avec la société et les acheteurs se doivent de suivre ce mouvement. Qui voudrait encore se priver d’internet et attendre l’arrivée de sa newsletter par courrier ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.