L’analyse du besoin à la lumière des normes en vigueur

Le Code des marchés dans son article 5, prévoit que : « La nature et l’étendue des besoins à satisfaire sont déterminées avec précision avant tout appel à la concurrence ou toute négociation non précédée d’un appel à la concurrence en prenant en compte des objectifs de développement durable. Le ou les marchés ou accords-cadres conclus par le pouvoir adjudicateur ont pour objet exclusif de répondre à ces besoins ».

La problématique de l’analyse du besoin recouvre plusieurs acceptions selon les méthodes utilisées. Celle de l’analyse fonctionnelle préconisée par les normes NF X 50‐100 et NF X 50‐151 présente un cadre pertinent au service de l’acheteur afin de mieux maîtriser son besoin. De quoi s’agit-il ?

La définition du besoin est conditionnée par les trois questions suivantes :

« À qui le produit rend‐il service ? » (au client ou l’utilisateur final)

« Sur quoi le produit agit‐il ? » (sur la matière d’œuvre)

« Dans quel but ? » (pourquoi faire ?) (pour satisfaire le besoin)

À ces questionnements, la définition du besoin pourrait être donnée comme suit :

« Le produit rend service au client en agissant sur la matière d’œuvre pour satisfaire le besoin ».

L’analyse fonctionnelle du besoin se caractérise par la notion de fonctions de service. Ainsi, selon la norme AFNOR X 50-15, le terme « fonction » fait appel à une : « Action d’un produit ou de l’un de ses constituants exprimée exclusivement en termes de finalité ». Quant à la fonction de service, c’est : « Action du produit avec son milieu extérieur, qui contribue à la satisfaction du besoin (identifié et caractérisé lors de l’analyse du besoin.) »

L’analyse fonctionnelle du besoin nécessite une grande rigueur et tient compte de :

1/ L’identification des phases de vie du produit : plusieurs phases de vie d’un produit pourraient être identifiées telles que la conception, la fabrication, la métrologie / tests d’intégration, le conditionnement, le transport …

2 / Pour chaque phase de vie (à minima les principales) :

– L’identification et caractérisation des Eléments du Milieu Extérieur (E.M.E.) : par exemple les normes de sécurité, l’ergonomie du produit …

– L’identification des Fonctions de Service (F.S.) avec la nécessité de caractériser chaque fonction et de l’exprimer avec des verbes comme : projeter, déposer …

– La Caractérisation des F.S. : adopter des fonctions avec des critères, des niveaux et une certaine flexibilité.

3 / Rédaction du cahier des charges fonctionnel en tenant compte de l’ensemble des paramètres vus ci-dessus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.